mercredi 23 mai 2018

Chronique du soupir - Mathieu Gaborit


Chronique du soupir - Mathieu Gaborit

Lilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite de Chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même où Frêne s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et d'Errence, un elfe qui est aussi son amant, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût. Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une adolescente de 16 ans, Brune, qui est à l'agonie. 
Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indiscible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous.

Note : 3,5 / 5


Je me suis enfin décidée à sortir ce livre de Mathieu Gaborit de ma pàl en prévision des Imaginales 2018 où l'auteur est présent. Et qu'est-ce que je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt ! J'ai vraiment adoré l'univers et la plume de l'auteur.

Des nains, des elfes, des fées et des sirènes... nous sommes clairement dans un roman de fantasy ! Et pourtant l'univers décrit dans ce one shot est absolument unique : depuis la Rupture, chaque être possède une fée en guise de cœur. Cette fée est une conseillère, une source de pouvoir à travers le Souffle, mais surtout : elles relient chaque être aux Lignes Vies. Certaines personnes ne possèdent pas de fées : ce sont des Renégates. Pour survivre, elle doivent aspirer le Souffle des autres et, de ce fait, les tuer. Et lorsque le fils de Lilas arrive avec une Renégate très spéciale, elle sait que ce n'est que le début des ennuis...

Cet univers complexe peut rebuter, car il est parfois très abstrait malgré les nombreuses explications de l'auteur. Il est en effet possible de naviguer dans les Lignes Vies, de sortir de son corps et ressentir les Souffles. Ces passages mystiques sont exigeants. Personnellement, j'ai tout simplement adoré ! De plus, les romans de fantasy sont très souvent régis par des codes, le lecteur est habitué à certaines choses... que Mathieu Gaborit se plait à détourner. C'est déstabilisant mais tellement jouissif !

Mais pas d'inquiétude, l'auteur enrobe son histoire de thèmes accessibles et qui touchent tout le monde : l'importance de la famille, le combat pour la liberté, l'amour, le pardon ou encore la recherche de soi. Tout cela portés par des personnages forts à la dualité parfois étonnante et aux convictions parfois folles. Ils sont étonnements profonds pour un roman aussi court, mais il n'y a pas de secret : cela est du à la magnifique plume de Mathieu Gaborit ! La sensualité de son écriture et son utilisation du présent pour souligner les pensées et émotions des personnages dans un récit principalement au passé composé sont franchement uniques.

Une belle découverte qui m'a encore plus donné envie de rencontrer l'auteur !

Logo Livraddict

mercredi 16 mai 2018

Le jardin secret - Frances Hodgson Burnett

Le jardin secret - Frances Hodgson Burnett

Mary Lennox est une enfant peu engageante. Privée d'affection, elle n'a jamais appris, dans son extrême solitude, à sourire ni à aimer. A la mort de ses parents, emportés par une épidémie de choléra, Mary quitte l'Inde où elle avait toujours vécu. Exilée dans le manoir anglais d'un oncle toujours absent, Mary trouve du réconfort dans l'Amitié. Elle partage avec Dickon, Colin et le rouge-gorge un merveilleux secret : un jardin oublié de tous, dont la clef, comme par magie, ouvre aussi la porte des cœurs...

Note : 4 / 5


Pour mon voyage à Londres j'avais envie de lire un classique de la littérature anglaise et je me suis très vite souvenu que j'avais Le jardin secret dans ma liseuse. Je me souviens avoir vu il y a très longtemps son adaptation cinématographique et avoir beaucoup aimé, c'est donc très rapidement que je me suis tourné vers ce livre pour me plonger dans l'ambiance british que je recherchais.

Le jardin secret est, comme beaucoup de livres datant de cette époque, très lent voire contemplatif. On y suit Mary, une petite fille qui n'a jamais reçu beaucoup d'amour et qui va devenir orpheline suite à une terrible tragédie, l'obligeant à quitter l'Inde, le pays où elle habitait avec ses parents, le seul qu'elle a jamais connu, pour aller vivre avec son oncle en Angleterre. On découvre donc en même temps que Mary les landes anglaises balayées par les vents, sa nature et la culture anglaise (si vous n'êtes pas très bon en anglais je ne vous conseille pas ce livre, certains personnages ont de forts accents yorkshire vraiment bien retranscris par l'auteure et donc difficiles à lire !) et l'histoire tout aussi tragique des habitants de ce manoir et de l'étrange jardin secret.

Et toute la magie du livre vient justement de cette découverte, du temps que l'auteure consacre aux descriptions et à l'immersion du lecteur, en même temps que celle de Mary. On a vraiment l'impression de faire partie des habitants de ce manoir et, surtout, de son jardin : et quel jardin merveilleux ! Quel plaisir de le découvrir et de sentir le temps y passer, le découvrir à travers les saisons, suivre le travail de Mary et écouter Dickon parler des animaux, de la vie tout simplement.

Car ce livre est une ode à la vie ! Un des personnages, Colin, est un garçon tout aussi triste que Mary avant qu'elle n'arrive dans le manoir et ne découvre ce que la nature a à offrir. Il a 10 ans et ne pense qu'à la mort, est hypocondriaque et ne veut pas sortir, ne se déplace même pas ! Et la façon dont il va renaître, grâce à Mary, grâce au jardin secret, est absolument merveilleuse. Cela va vous rendre terriblement heureux de voir ce petit s’éveiller, s'ouvrir à ce qu'il y a autour de lui et tout simplement aimer la vie ! J'ai trouvé ce livre tellement beau, et le fait que tout cela soit vu à travers les yeux des enfants, avec leurs jeux et leur naïveté, m'a rendue drôlement nostalgique.

Alors oui, il faut un peu de temps avant d'apprécier Mary et Colin qui sont au début des enfants vraiment insupportables alors que Dickon a très vite une place dans nos cœurs, mais cela rend le livre très réel. Comme dans la vraie vie, il faut apprendre à connaître les personnes avant de vraiment pouvoir les apprécier, et Mary et Colin finissent par tellement s'ouvrir aux autres et à ce qu'il y a autour d'eux qu'on ne peut que les adorer une fois le livre fini. Ce que je n'ai vraiment pas apprécié et qui est malheureusement propre à l'époque à laquelle le livre a été écrit, est la sexualisation des personnages. Ce sont des enfants ! et pourtant l'auteure juge les actions de Mary en les transposant à son futur de femme au foyer... Et l'espèce d’ambiguïté de sa relation avec Dickon n'a franchement pas lieu d'être !

Heureusement l'histoire et surtout les descriptions nous transportent complètement. Qu'est ce que j'ai aimé l'ambiance de ce livre ! En ce début de printemps, ce fut vraiment une lecture parfaite qui m'a fait beaucoup de bien.

Logo Livraddict